Mais c’est quoi le motion design ?

Source du gif OtherPeter

Qui sont les motion designers ?

C’est une question récurrente, auquel j’aime répondre depuis plus de dix ans. Je me plie à cet exercice avec amusement, car au delà du sens, il est étrange de remarquer à quel point ce métier est devenu à la mode ces dernières années dans le monde de la communication. La raison est, pour certains, évidente, mais donner une définition simple est un exercice compliqué 😉
Il suffit de regarder la page wikipedia.
Nous sommes plusieurs dizaines de motion designers à avoir tenté de résumer la chose et je trouve que cela n’est pas encore clair…

Source du gif rebloggy

Alors ?

Ce qui suit n’engage que moi.
Pour comprendre le motion design, c’est assez simple : il faut décomposer l’ensemble : Le « design », faux amis chez bon nombre d’entres-nous, est souvent résumé à une exécution graphique, un dessin, une esquisse. Mais cela va bien au delà.
Citons Danielle Quarante : « Le rôle d’un designer est de déterminer à l’avance, en prenant en compte toutes les contraintes liées au problème, la forme d’un produit » ou encore Andrea Branzi : « Le designer est un inventeur de scénarios et stratégies »
Le motion designer répond à une contrainte, liée à un problème, par le mouvement. Son rôle est de venir en aide pour faire bouger les choses, dans les meilleures conditions possibles. Aujourd’hui il existe même des motion designer dans la robotique.
Pour cela, il utilise toutes les techniques qu’il a sous la main : L’animation 2D et/ou 3D, la prise de vue, le stop motion et, une qui lui est propre : Le « motion graphic » (animations typographiques, de formes, de textures, abstraites ou non, etc)


Source du gif Fraser Davidson

Au final, c’est la même que pour un sound designer avec le son, ou un graphic designer avec le graphisme. Ces définitions sont assez claires.

Le motion designer d’aujourd’hui ?

Il découle d’un besoin de flexibilité, de coût et de rapidité, car seul ou à plusieurs, il peut répondre à de fortes contraintes de planning et de coûts. Il a ce bagage technique, perpétuellement renouvelé par sa curiosité, qui lui permet de répondre à un très grand nombre de demandes variées. On le sollicite (notamment dans les agences de communication) pour son œil de créatif et sa capacité à répondre à un problème ; Et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec l’explosion du numérique, nous vivons dans un monde, bourré de contraintes et de problèmes ☺
En ce moment, ce qui se dit (mais c’est un secret), c’est que l’avenir du motion design est dans l’animation d’interface (UI).

Un motion designer, c’est un couteau suisse.


Source du gif Blackmeal

1 Comment

    Leave a Comment

     

    You must be logged in to post a comment.