Motion designers / Entrevues : Seb Cha

SebCha
Quel âge as-tu ?

Je vais avoir 38 ans le 12 Aout. Le temps passe vite (snif).

Où travailles-tu ?

Je travaille dans mon QG, chez moi. J’ai un coin ou j’ai posé mon Mac Pro, mes 2 écrans et ma tablette graphique ainsi que tous mes bookmarks de pages internet. Je suis Freelance depuis maintenant 7 ans. Et avant, j’étais directeur artistique en agence de communication.

Un taf que tu as fait dont tu es le plus fier ?

Mon tout premier, celui de Booba « Mauvais Garçon ». Ce n’est pas le travail le plus parfait techniquement, mais il compte beaucoup pour moi. Je l’avais fait tout seul, sans permission ni demande de maison de disque. Je voulais me prouver que j’étais capable aussi de réaliser des choses. Et puis c’est avec ce petit clip que j’ai eu l’occasion de vraiment me plonger dans le bain et d’obtenir des propositions de taf dans le secteur de la vidéo.

Le meilleur brief qui te serait proposé ?

Un court métrage en tant que réalisateur. Je raconterai une histoire un peu dingue tout en mélangeant les techniques vidéos. Cela serait une occasion incroyable pour collaborer avec des gens talentueux.

Un taf en motion que tu as particulièrement apprécié ces derniers temps ?

En animation typo, je recommande chaudement « Make It Better » de Sebastian Bap. Ses animations et transitions sont fines et harmonieuses.

Sinon comment ne pas passer à côté des studios BUCK. Une vraie référence pour moi avec Digital Kitchen. Le showreel 2012 démontre l’étendu de leur talent.

En stop motion j’aime bien « Ninja » de Olivier Trudeau. En tant que fan de films de Kung Fu, il fallait que je partage ça. La scène de combat est incroyable de réalisme dans les mouvements.

Côté publicité, « La petite robe noire de Guerlain » du studio Mac Guff. J’adore le style graphique et l’univers. Cela colle vraiment bien avec la mode.

Et puis il y a ce clip de WAT – KILL KILL. Ok ce n’est pas du motion mais je voulais vous le faire partager. Je le trouve vraiment dément dans la réalisation et la direction photo.

Un film à conseiller au cinéma ces derniers mois ? Pourquoi ?

Je ne vais pas souvent au cinéma, je regarde surtout des séries. Mais je compte aller voir Monster university des studios Pixar (gros fan)

Pacific Rim pour les effets spéciaux et la 3D intégrée

ainsi que World War Z car j’aime les zombies.

Ensuite, je peux vous conseiller quelques films.
Les thrillers Coréens me plaisent particulièrement, alors je vous recommande :

The Man from Nowhere : film d’action à la direction photo éblouissante.

I saw the devil : une chasse à l’homme incroyable.

Et pour finir la trilogie Retour Vers Le Futur pour son scénario complexe et riche. Un grand respect pour Robert Zemeckis, un de mes réalisateurs favoris. (Voilà quelqu’un de bien qui arrive à placer Retour vers le futur dans une entrevue !)

Quelle est ta définition du motion design ?

Question difficile. Littéralement cela se traduit par du graphisme animé. Mais pour moi cela va un peu plus loin. On peut la percevoir comme une technique, moi je la vois plutôt comme un moyen d’expression original.

Quel type de motion designer es-tu ?

Je dirais que j’ai 2 facettes.
La première : un motion designer avec un petit plus en direction artistique, du à mon expérience pro. Le bon profil pour collaborer sur des projets commerciales.
La deuxième : un réalisateur assoiffé de raconter des histoires qui mélange les techniques et moyen d’expression visuelles.

Où te vois-tu dans 5 ans ?

Je me vois bien à la tête d’un court métrage, et caché dans la salle de projection pour recueillir les réactions des gens qui le regardent.

Bière ou Mojito ?

Je bois plus de bière que de Mojitos. Pourtant j’aime les deux. Allez, bière.

Charcuterie ou fromage ?

Fromage sans hésitation. Gros supporter du fromage de chèvre.

Pilule bleue ou pilule rouge ?

pillules

La rouge. La bleue c’est moi qui la fabrique.

Raconte nous ton expérience sur la série Bref. Est-ce que ça a changé ta vie de motion designer ?

Un jour j’ai reçu un mail de My Box Prod. Je connaissais le nom car il était sur tous les génériques de la série Bref. Je n’en croyais pas mes yeux, le producteur Harry Tordjman me proposait un rdv.
Je me suis vu proposé l’animation d’un épisode en entier. J’hallucinais sur place. D’ailleurs il a fallu que je me débarrasse de l’aspect fan qui résidait en moi pour pouvoir me concentrer sur le travail demandé. Kyan et Navo m’ont filé une feuille avec le scénario et les dialogues. Ensuite, je me suis enfermé chez moi pendant 2 semaines pour réaliser un storyboard le plus proche du résultat final.

Dans un premier temps je me suis fait tout jeté. J’avais été trop loin dans le mélange des genres et des styles graphiques.

Je suis reparti à zéro et tout a fonctionné avec une nouvelle mouture. A partir du moment ou mes idées visuelles collaient à leur façon de voir l’épisode, je n’avais que des retours positifs de leur part.

J’ai fini l’épisode en 2 semaines, avec encore un MacBook Pro comme ordinateur à l’époque. Inutile de vous dire que j’ai bien galéré sur les temps de rendu, même en ayant volontairement réduit les plans 3D, les effets de profondeur de champ et les lumières.

Kyan et Navo ont un sens critique et une réactivité phénoménale. Limite ils répondent à ma question sans que j’ai eu le temps de terminer ma phrase. Et ils y a toujours plein de bonbons dans les bureaux de My Box.

J’ai beaucoup appris avec eux. Ils attachent beaucoup d’importance aux détails.

Maintenant à savoir si ça a changé ma vie de motion designer, je ne sais pas. On ne m’a jamais proposé de travail parce que j’avais réalisé un épisode de Bref. Par contre j’ai obtenu un peu plus de crédibilité auprès de mes pairs et pas mal de SMS de félicitations.
Ce qui est une extraordinaire récompense en soi.

Merci Seb pour ces réponses 🙂
Son site vaut le détour : sebcha.com

Un autre de ses taffs de j’aime beaucoup :

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Leave a Comment

 

You must be logged in to post a comment.