The worst showreel ever : Comment réaliser le pire showreel du monde ?

Encore une fois, ce qui va suivre n’engage que moi. C’est une analyse suite à mes expériences en tant que responsable de cellule motion en agence de communication et directeur de spécialisation en école de création vidéo.

Regardez cette vidéo … je vous explique juste ensuite.

DoucheBag-Reel2012 – The worst Showreel ever! from Matthieu Colombel on Vimeo.

Une question à laquelle je n’ai jamais pu répondre : Qu’est ce qu’un bon showreel ? Je ne sais pas … Nous en avons vu des milliers (nous autres formateurs, recruteurs). Définir lequel est le meilleur ? Le feeling je pense.
Cependant, une chose est sûre : Nous pouvons vous conseiller ce qu’il faut, absolument, éviter.

Pour commencer cet argumentaire, je vais prendre un exemple très simple : Lorsque nous avons plusieurs dizaines de vidéos à voir (lors d’un concours par exemple), notre curseur est toujours au même endroit : Sur la croix (pour fermer la vidéo et passer à la suite).
On se laisse moins de 10 secondes : Fermer ou non.
Et jusqu’à la fin de la vidéo, nous restons sur la croix…

Voici les 11 choses à éviter lors de la création de son showreel :

1 – Les tutoriels magiques
LES TUTORIELS et non pas tutoriaux (bande de quiches)…
Rahhhhhh ce que ça m’énerve de griller des tutos de Mattrunks, Andrew Kramer, etc sur des showreels … Le pire, c’est que certains changeant juste le nom des sources fournies … Stop … un tuto est là pour vous aider, pas pour remplir les trous de votre vidéo. PARTEZ DU PRINCIPE QU’ON LES CONNAIT TOUS.

2 – Une introduction à vous endormir un chat …
Comme je vous le disais plus haut, on quitte la vidéo avant les 10 secondes… C’est important de passer rapidement au contenu, sinon cela passera pour du colmatage.

3 – Des travaux qui passent du coq pro à l’âne débutant
Si vous avez entre-aperçu Avatar lors de votre stage d’été café au sein de Buf, que vous avez monté la bande annonce du dernier Pirate des Caraïbes pour une soirée Karaoké ; ou mieux : si vous êtes intervenu sur le dernier Harry Potter pour déplier les affiches dans un cinéma, s’il vous plait … un peu de bon sens … ne mettez pas cela dans votre showreel … à coté de vos travaux d’étudiant 3D où l’animation était, pour vous, la pire des tortures …

4 – Copier les autres, comme à l’école primaire
Dans la même lignée que les tutos, copier le style d’un autre … c’est moche. Et oui … c’est facile à griller … surtout avec cette mode de l’abstract motion. Je parle ici de copier … et non de s’inspirer … nuance.

5 – Mélomane comme une quiche froide
Choisir une musique qui se trouve dans 15 autres showreels, sous prétexte que c’est la zic de l’été … stop … c’est terminé les Phoenix, White Stripes (HEIN MAEL!), Limp bizkit, etc … c’est passé de mode.

6 – L’effet DoucheBag
Ahhhhhhh le fameux Rayon de lumière de notre ami Trapcode Shine…. Si si si … certains l’utilisent encore … je vous jure…
Mais il y a aussi : les sabres lasers …. les explosions de comètes … les energy balls et kameamea en tous genres …
Je saigne des yeux à chaque fois …

7 – Overdose de performance technique
Être bon techniquement, c’est bien… ne montrer que cela, c’est mal. Ça vous éloigne de votre côté créa. Ne l’oublions jamais : Le motion design, c’est l’art de mettre les choses en mouvement : Percevoir le mouvement d’un point de vue artistique, avant de le percevoir d’un point de vue physique, technique. Vous êtes des créatifs qui s’appuient sur leur savoir-faire technique.

8 – Rythmer ses images comme on coupe un arbre
Le rythme … si on ne devait retenir qu’un seul mot de notre métier, c’est celui-ci.
C’est un SHOW : Donnez-nous envie de remuer la tête sur vos images. Un jour je devrais vérifier cette théorie : Le rapport au rythme d’un motion designer s’approche de celui d’un compositeur musical ou d’un danseur. Le rythme dans la peau, c’est ça.

9 – Un showreel de 35 minutes
On l’a dit et redit : EFFICACITÉ. Un bon showreel ne doit pas dépasser 1 minutes 30. Après, on s’emmerde…

10 – Les travaux qui se dupliquent comme des petits pains
Evitez, si vous le pouvez, de remettre le même boulot plusieurs fois, avec un angle différent etc. On dirait que vous cherchez à meubler votre vidéo. Si votre showreel fait 40 secondes … ce n’est pas grave.

11 – Ne pas habiller votre vidéo pour sortir
Comme pour n’importe quel évènement, lorsque vous sortez votre showreel, celui-ci doit être accompagné d’une description, d’un thumbnails (image d’intro) et de différents liens (musique, boites de prod, etc)
On ne regardera pas votre vidéo, si, lorsque nous cherchons sur vimeo, celle-ci est un gros rectangle noir.

J’espère que cela vous sera utile

3 Comments

  1. few dit :

    très drôle… et très vrai !

  2. jubar dit :

    Pas mal de choses vrais!
    Ce que tu montre dans ta video douchebag, c’est beaucoup d’effets speciaux et pas trop de motion.
    Et oui il y a des modes en musique mais pas que. https://vimeo.com/26673173

Leave a Comment

 

You must be logged in to post a comment.